Podcasts, livres, documentaires... La revue de presse du mois de juillet 2018

La revue de presse du mois de juillet

Chose promise, chose due : merci à tous d’avoir voté et exprimé votre enthousiasme à l’idée de cette nouvelle rubrique sur le blog ! Voici donc ma sélection de podcasts, livres et documentaires préférés de ce mois écoulé.

Bon à savoir : pour gérer mes abonnements aux podcasts, j’utilise l’application Player FM. Si cette sélection vous inspire des conseils ou commentaires en termes d’outils ou d’émissions, n’hésitez pas : je serai très heureuse de découvrir vos propositions en commentaires, à la fin de cet article ou sur les réseaux sociaux. 😊

Podcasts

De la musique !

🎶 Le monde caché de Leonard Cohen, en compagnie de sa biographe Sylvie Simmons – Very Good Trip

Émission émouvante, en deux temps, sur la vie et l’œuvre de Leonard Cohen : ses femmes, sa dépression, son addiction… entrecoupée de ses chansons et sa voix, toujours fabuleuse.

De l’histoire :

🐟 Histoire de Lyon : les arêtes de poisson, un mystère sous la Croix Rousse – La Fabrique de l’Histoire

Quelles sont ces étranges artères creusées sous la Croix Rousse, à Lyon ? La Fabrique de l’Histoire se penche sur un obscur mystère, dont bien peu d’archéologues osent s’emparer. De quand datent réellement ces souterrains ? À quoi et à qui servaient-ils ?

Pour ne pas tourner en rond et finir en aporie, ce documentaire a l’intelligence d’élargir son propos. En donnant la parole tant à des passionnés qu’à des savants, il questionne la responsabilité de la science qui, quand elle ne se saisit pas d’un sujet, laisse la possibilité à de multiples théories – plus ou moins étayées – de fleurir et s’imposer.

⚖️ Histoire de la justice : la justice au Moyen Âge – La Fabrique de l’histoire

À quoi ressemble la justice au Moyen Âge ? À des paysans en furie armés de fourches et réclamant la pendaison de quelque sorcière ? Qu’advient-il des fous quand ils passent devant la justice ? En quoi consiste un tribunal royal exactement ? Maud Ternon et Claude Gauvard ont une heure pour déconstruire les clichés relatifs à la justice au Moyen Âge et c’est prodigieusement instructif.

🇫🇷 La Liberté guidant le peuple ou les ambiguïtés d’un symbole – Personnages en Personne

Dominique de Font-Réaux, directrice du musée Delacroix, et Charles Dantzig évoquent les différentes interprétations de ce tableau mythique de Delacroix… et prouvent, une fois encore si besoin est, que l’œuvre – et la vie – du peintre romantique ne sont pas si bien connues que cela.

🥖 Comment se représentait-on la France au Moyen Âge ? – La Marche de l’Histoire

La France, au Moyen Âge, est-elle déjà un hexagone ? Quelles sont ses limites, ses frontières ? Jean Lebrun et Léonard Dauphant, maître de conférences en histoire médiévale, interrogent la représentation qu’ont les Français de leur pays au Moyen Âge et, avec elle, celle qu’ils ont du peuple français.

Des sciences :

🐋 Baleine : la reine mer – La Méthode Scientifique

J’aime les requins et les baleines aussi. Qui sont-elles exactement et quelles méthodes emploie-t-on pour les étudier ? Où l’on apprend que, sous le nom de “baleine”, coexistent plusieurs espèces de cétacés très différentes les unes des autres.

Olivier Adam, bioacousticien spécialiste des cétacés et l’un des invités de cette émission, explique l’importance de l’acoustique dans l’étude de ces populations. Grâce à lui et à Flore Samaran, enseignant-chercheur à l’ENSTA de Bretagne, moment de grâce : on entend quelques enregistrements des fonds marins et, pour nous décryptés, le chant des baleines

Et du sexe…

🍆 Balade radiophonique sur les lieux de la prostitution et de rencontre homosexuelle à l’aube du XXème siècle – La Fabrique de l’Histoire

À la fin du XIXème siècle, une subculture homosexuelle apparaît à Paris, et se lie à des espaces bien déterminés. Des Champs-Élysées à la rue de Penthièvre en passant par la rue Jacob, on découvre avec stupeur que certaines pratiques sont bien plus anciennes qu’on ne le soupçonnait, alors même que l’homosexualité est dénoncée à l’époque comme une perversion par les médecins et que la police rode…

🌹 Contrôler le corps des jeunes filles au XIXème siècle ? – La Fabrique de l’Histoire

Comment les jeunes filles se représentent-elles leur nuit de noces au XIXème siècle ? Malgré la rareté des témoignages à ce sujet, Pauline Mortas et Caroline Mulle tentent de percer ce secret, en s’appuyant sur de nombreux extraits de journaux intimes de l’époque.

Une émission fascinante, surprenante parfois comme lors de la lecture de ce texte en faveur de l’éducation sexuelle des femmes… signé d’une chrétienne bien respectable. Je n’ai plus qu’une hâte désormais : lire la thèse de Pauline MortasUne rose épineuse. La défloration au XIXe siècle en France.

👯‍♀️ La belle époque d’Eugénie – La Fabrique de l’Histoire

C’est l’histoire d’une jeune fille à qui l’on refuse de prononcer ses vœux religieux définitifs… Instruite mais sans le sou, Eugénie se tourne vers la prostitution. Équipée d’un fouet et de l’habit des religieuses, elle va devenir une prostituée à succès, dont vous pouvez déjà deviner la spécialité… Un documentaire aussi passionnant que croustillant, élaboré notamment à partir des archives de la police des mœurs ; un portrait de “femme forte” et déterminée, dont on se demande à quel point elle tire plaisir de la situation… Savoureux.

🧛‍♂️ Dracula ou les Dents du désir – Personnages en Personne

Savez-vous qu’à l’origine, Dracula n’était pas un bel homme glabre mais plutôt un barbu peu avenant ? Pourquoi l’avoir fait originaire d’Europe de l’Est plutôt que d’Orient ? Charles Dantzig et François Angelier tentent, en une trentaine de minutes, de percer les mystères de cette figure mythique, tant de fois reprise par la culture populaire.

Livres & Documentaires

Pas de livre ni de documentaire ce mois-ci ! Je n’ai pas été emballée par Mon frère Yves de Pierre Loti, très larmoyant et misérabiliste : un marin, exemplaire à bord, sombre dans l’alcoolisme dès qu’il pose pied à terre. Saura-t-il s’assagir et trouver le bonheur ?

Les descriptions d’une Bretagne primitive et folklorique que fait Loti n’ont pas non plus la puissance d’évocation de ses textes sur l’Orient. Je me suis finalement plus intéressée au dossier autour de l’œuvre, qui m’a permis de découvrir la technique d’écriture de Loti et m’a appris – avec stupeur – que tout ce texte était inspiré d’une histoire vraie…

Laisser un commentaire