fanny-massiere-gravure-graveuse-ecole-boulle-diplome-metiers-d-art-dma

Qu’est-ce qu’un métier d’art, exactement ?

Les métiers d’art, qu’est-ce que c’est exactement ? Comment les définir ? Quels sont les métiers qui en font partie et depuis quand existent-ils ?

Une reconnaissance légale récente

“Relèvent des métiers d’art, […] les personnes physiques ainsi que les dirigeants sociaux des personnes morales qui exercent, à titre principal ou secondaire, une activité indépendante de production, de création, de transformation ou de reconstitution, de réparation et de restauration du patrimoine, caractérisée par la maîtrise de gestes et de techniques en vue du travail de la matière et nécessitant un apport artistique.” 

Loi du 18 juin 2014

Cet extrait de loi est primordial pour les métiers d’art : il reconnaît leur existence légale. C’est pas trop tôt ! Car si leur reconnaissance légale est toute récente, les métiers d’art existent depuis bien longtemps. C’est d’ailleurs ce qui fait leur spécificité : ils ont un pied dans le patrimoine avec la préservation de nombreux savoir-faire ; l’autre dans la création contemporaine.

Deux critères pour définir les métiers d’art

Pour définir les métiers d’art, la loi du 18 juin 2014 retient donc deux critères :

  • La transformation manuelle de la matière,
  • Un geste artistique qui va au-delà de cette exécution manuelle.

Tout métier qui ne remplit pas ces deux critères se verra rayé de la liste. C’est ce qui est arrivé par exemple aux graphistes en 2016 lors de la révision de la liste des métiers d’art. L’activité créative, de même que l’activité manuelle, prises séparément, ne suffisent pas à “faire” le métier d’art.

On compte aujourd’hui 281 métiers d’art, dont la liste complète est consultable sur le site de l’INMA (l’Institut National des Métiers d’Art).

Artisanat, métier d’art : quelle différence ?

Suivant le constat précédant, j’effectue également une distinction entre “artisanat” et “métiers d’art”. Il me semble en effet qu’il existe une différence de degrés entre ces deux notions.

L’artisanat implique bien une transformation de la matière et une activité artistique. Cependant, il manque à l’artisanat la dimension patrimoniale propre aux métiers d’art.

fanny-massiere-gravure-graveuse-ecole-boulle-diplome-metiers-d-art-dma

En effet, les métiers d’art participent également à la préservation et au renouvellement de savoir-faire ancestraux, hérités de plusieurs siècles, voire millénaires (papier, céramique). Voilà pourquoi on les retrouve aujourd’hui tant au sein des musées que des FabLabs.

Des métiers dans l’air du temps

Pourquoi un tel engouement pour ces métiers, justement maintenant ? C’est qu’ils répondent à des préoccupation actuelles. Les produits de l’artisanat sont uniques, esthétiques et pérennes.

Les objets issus de l’artisanat ont une identité et une histoire. On sait d’où ils viennent et qui les a faits ; deux informations qui pèsent de plus en plus dans la décision d’achat. Les métiers d’art permettent un nouveau mode de consommation, investie et responsable.

fanny-massiere-gravure-graveuse-ecole-boulle-diplome-metiers-d-art-dma

Si le secteur du luxe demeure le client principal des métiers d’art, ces derniers n’en sont pas moins – dans la plupart des cas – accessibles financièrement. Dans la catégorie “Portraits d’artisans“, je vous propose de découvrir certains de ces créateurs. Dans la catégorie “Évènements“, vous trouverez plusieurs guides d’achat en fonction de votre budget.

Attention : blog non exhaustif !

Ici, par inclinaison personnelle, je parle essentiellement d’arts décoratifs et de mode. Gardez à l’esprit cependant que l’artisanat ne se limite pas à ces secteurs. Je pense notamment à tous ceux qu’on appelle “métiers de bouche” : fromager, boulanger, chocolatier, boucher… et, depuis peu, les cuisiniers. Bref, si vous souhaitez célébrer l’artisanat, n’hésitez pas à le faire autour d’un bon repas !

bruxelles-old-masters-museum-ontbitje-nature-morte

Toutes les photos servant à illustrer cet article – à l’exception de la nature morte ci-dessus – viennent de Fanny Massière, jeune graveuse diplômée de l’École Boulle.

Laisser un commentaire