institut-monde-arabe-tresors-porter-bijoux-berberes-bracelet

Trésors à porter – Bijoux du Maghreb

Bien moins médiatisée que les « Mystères d’Osiris », cette exposition nichée au cœur des collections permanentes de l’Institut du Monde Arabe vaut le détour et mérite, requiert même, beaucoup d’attention. « Trésors à porter » met en lumière les bijoux du Maghreb, de la seconde moitié du XIXème au XXème siècle. La difficulté qui présente lorsque l’on élabore une telle exposition : la collecte d’objets. Souvent en or ou en argent, les bijoux sont fondus quand l’argent vient à manquer. D’où l’importance des croquis et enquêtes menées par les ethnologues au XIXème siècle.

L’exposition s’ouvre sur un lexique technique et illustré, préambule bienvenu pour comprendre les étapes de fabrication d’un bijou et les différents traitements décoratifs qu’on peut  lui appliquer. Didactique, le parcours est très bien conçu. Organisé par régions géographiques et types de bijoux, il met en évidences les spécificités de chacune et les pouvoirs conférés à cet accessoire.

Le propos est dense. À mon grand regret, aucun dossier de presse n’est disponible en ligne, qui permettrait de se replonger dans les cartels et de bien en assimiler le propos. Le discours, précis et détaillé, demande une grande concentration. Pas besoin pour autant d’être un spécialiste de la géographie du Maghreb : des cartes viennent régulièrement étayer les textes.

La scénographie est à la hauteur de cette exposition, au propos ambitieux mais discrète dans ses moyens. Le résultat, soigné, n’est en rien tape-à-l’œil. Relativement courte, ce qui permet d’éviter la saturation malgré la richesse de l’information, l’expo évite tant l’amoncellement que le trop peu d’objets. Les parures sont présentées de façon lisible et avenante :  un quadrillage de fils de couleurs vives les sépare les unes des autres. Quant aux bijoux, ils révèlent des merveilles. À la fois imposants et délicats, on en apprécie d’autant plus le travail que l’on peut en identifier la technique. Chapeau bas !

Dessin réalisé par Delacroix à l’occasion de son voyage au Maroc

Laisser un commentaire

*